Un reportage sur les femmes de rappeurs

ths logo

“Une femme de rappeur, c’est une mère célibataire”. Ces mots durs mais tellement vrais sont issus de l’interview de Tashera, épouse de DMX et mère de ses 3 enfants, pour le reportage “True Hollywood Stories: Rapper’s Wives“, diffusé sur la chaîne E! Entertainment mercredi soir aux States (un épisode sur la femme de Snoop Dogg avait déjà été diffusé l’année dernière).

Recueillant les témoignages des épouses de DMX, Mos Def, Luke Campbell, Paul Wall et Big Pun, le reportage tente de montrer qu’au delà des premiers mois, du succès et de la vie de rêve, être une femme de rappeur peut rapidement devenir un calvaire, et qu’il faut apprendre à vivre avec les stripteaseuses, les grillz (dentier en or et diamant), les réputations de gratteuse intéressée, et les caractères bousillés des artistes.

On apprend donc que l’épouse de Big Pun aurait été régulièrement frappée par le MC (et qu’elle se réfugiait en haut des escaliers, Pun ne pouvant pas monter à cause de son poids), qu’elle serait désormais dans la misère absolue parce que Pun a cédé tous ses droits à Fat Joe (ceci explique comment Joey Crack continue de claquer de la thune sans vendre de disques), et qu’elle est obligée de reprendre l’école et vendre des T-Shirts à l’effigie de son mari pour survivre. Je crois que l’expression cainrie pour décrire ça, c’est Rise & Fall non?

En tout cas, je pense que ça aurait été vraiment intéressant d’avoir aussi les témoignages de Beyoncé et Rihanna, sur comment gérer les groupies, l’éloignement, ou les coups dans la mâchoire.

This entry was posted in Non classé and tagged , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *