SHE.0803.avi

journee de la femme she

Elle trouve ses seins trop petits, ses fesses trop grosses, ses pointes trop abimées, son front pas assez caché, son corps trop gras, ses oreilles minuscules, ses jambes trop épaisses, ses cernes trop évidents, ses habits trop serrés, ses journées trop longues et ses nuits trop courtes. Elle aime ses pieds, ses yeux, son nez, sa silhouette dans ce vieux jeans, son fond de teint correcteur, son vernis nude, ce petit grain de beauté, bref, que des trucs improbables. Elle “respire fort” quand elle s’endort, mais ne ronfle surtout pas. Elle cache son visage sous les draps quand elle se réveille, elle demande encore 5 minutes, puis 15, avant de se lever d’un coup et de foncer dans la salle de bain. Elle est convaincue d’avoir grossi à cause de tous ces restos, de tous ces repas qu’elle prépare, promis lundi c’est régime. Elle boit mais pas beaucoup, parce qu’elle l’a trop fait avant et que ça a un peu perdu de son charme. Elle rêve encore de partir, ailleurs, ça doit être mieux là bas. Elle préfère les films d’horreur aux comédies romantiques, connaît des super héros, se drogue aux séries, regarde la bio Wikipédia des acteurs depuis son téléphone, différencie les Air Max 1 des 90, reconnait les différentes Jordan, m’encourage à porter des habits que je n’aurais jamais regardé, se noie sous ses vêtements chaque fois qu’elle se prépare pour sortir. Elle a des dizaines de copines, plusieurs équipes différentes, mais un seul meilleur ami. Elle veut un mec viril mais doux, connecté mais pas tout le temps, qui sort mais aime rester à la maison, qui adore le sexe mais n’est pas un pervers, qui est poli sans être une victime, qui est fan de mode mais moins qu’elle, qui est sociable mais ne traîne pas trop avec ses potes, qui est sexy mais ne le sait pas. Elle même n’a pas conscience de son charme, ou fait semblant de ne pas s’en rendre compte. Quand elle sourit en étant endormie, qu’elle roule des yeux parce que je lui explique que cette paire était indispensable à ma collection, qu’elle prend ma main sans faire attention, qu’elle a une réflexion très juste, qu’elle se mord la lèvre, qu’elle sourit avant d’ouvrir son cadeau. Quand ses pieds froids cherchent les miens sous la couette, quand elle rit à mes blagues, et que je ris aux siennes. Quand je souffle doucement sur les petits cheveux dans son cou lorsqu’elle se fait un chignon. Quand elle laisse entrevoir une faille dans son armure de femme forte. Quand elle est comme toutes les autres, unique.

This entry was posted in Ecriture and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

3 Responses to SHE.0803.avi

  1. Cassius says:

    Dope. Comme d’hab.

  2. M says:

    C’est bien joli tout ça …

  3. Wolfus says:

    La plume est toujours présente, un plaisir à lire. La partie Ecriture reste ma favorite sur ton site. Entre cette article et celui des stickers, trop de love dans le game.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *