Ce qu’il faut retenir du live de Kanye West au Grand Journal

kanye-west-live-grand-journal-2013

Le live a été enregistré mercredi 18 septembre sur le plateau du Grand Journal, pour une diffusion le lundi 23 // Il y avait plus de fake Yeezy 2 au mètre carré que de moustachus à un concert de Woodkid // Kanye a interprété Bound 2 et Black Skinhead // 1h40 d’attente, contrôle d’identité, fouille au corps, passage au détecteur de métaux: c’est officiel, entrer sur le plateau du Grand Journal est plus compliqué que prendre un vol pour New-York // Charlie Wilson est vraiment fort en live, grosse claque // 60% des gens présents prononcent “Kéni” au lieu de “Kanye” // A ma gauche, un petit de 15 ans avec le sweat A.P.C x Kanye. A ma droite, un mec squelettique, longs cheveux gris, casquette Homies, chaussures en daim pointues. Derrière moi, le sosie hystérique de Kim Kardashian version Clignancourt qui crie à sa copine “IL T’A REGARDE PENDANT QU’IL RAPPAIT IL A RAPPE POUR TOI MA CHERIIIIIIE”. Devant moi, Kanye, long manteau en fourrure rouge, T-Shirt Wu Tang, jeans déchiré, paire de Timberland. Saleté de fashion week // Pas de buffet, je suis un peu déçu quand même // Long moment de flottement entre les deux morceaux, reviens, reviens pas, ça négocie, elle est bonne on la garde, Blood on the Leaves ou New Slaves, ah ben non aucun des deux // “Vous avez une autre pièce d’identité svp? La Carte Vitale c’est un peu limite” // Après l’enregistrement, Antoine De Caunes est sorti du studio, il est passé devant tout le monde et il est monté dans son taxi sans que personne ne fasse attention à lui. Dur. // Idem pour Theophilius London, 2 minutes plus tard. Normal. // Sur le parking, les gens courent partout et se jettent sous les roues de la (magnifique) Panamera noire mat de Kanye, en vain // Cyril Paglino et sa meuf sont dans le public, je me demande s’il a envie de faire une coupole sur Black Skinhead // Kanye est tellement près qu’on peut compter le nombre de diamants sur ses grillz // Par contre c’est plus difficile de compter ceux incrustés sur sa chaîne de 8kg // On doit être deux connards à être contents de voir Mike Dean en vrai // Kanye hurle, saute dans tous les sens, se roule par terre en s’agrippant les couilles, prend la pose de Jésus pendant 30 secondes, interdit aux gens d’applaudir au début de Bound 2, et disparait de scène plus vite qu’un billet de 50 euros posé sur le quai à Gare du Nord // “Je m’en fous de pas avoir pris de photo avec lui, je lui ai attrapé le bras et j’ai crié ‘Kanye I fuck you!!'” Les jeunes et leur anglais approximatif // Regard vide, visage figé, sourire qui jaillit à un moment improbable avant de s’effacer immédiatement: le mec a l’air réellement triste, et dégage une impression étrange. Du coup, les débordements exagérés sur Black Skinhead ressemblent plus à un appel à l’aide qu’à une gestuelle de rockstar // Mais ce qu’il faut retenir du live de Kanye West au Grand Journal, c’est que Kanye m’a fixé pendant 10 secondes. Et comme je ne savais pas si je devais hocher la tête en guise d’approbation, le regarder de travers pour qu’il parte dans l’un de ses fameux monologues, ou faire le mec blasé pour ne pas être considéré comme une groupie, on s’est retrouvé à faire une baston de regard. Et j’ai gagné.

Kanye West en live au Grand Journal, lundi 23 septembre à 20h, en clair sur Canal+

This entry was posted in Bullshit and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

4 Responses to Ce qu’il faut retenir du live de Kanye West au Grand Journal

  1. titlap says:

    Le mot de la fin est le meilleur moment du live, je confirme :)

  2. Szmul says:

    J’ai 17 ans pas 15

  3. Szmul says:

    Pour mike Dean vrai

  4. Pingback: Kanye West Live au Grand Journal ce soir - FraisFrais

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *