Anonyme et gratuit

Comme Akhenaton, je fais partie de cette génération moderne où “I love you” est plus facile à dire que “Je t’aime”. Mais il a oublié de préciser que ma génération est stupide, et se sent également super gênée au moment de passer en caisse pour payer des préservatifs. Du coup, pour tempérer cette honte hebdomadaire (pour les plus coquins d’entre nous), on achète des trucs inutiles en même temps. Histoire de camoufler la fameuse boîte sous du jambon de dinde allégé en sel et des tablettes Milka x Oreo (épicurien jusqu’au bout). Réflexe totalement débile, c’est vrai. Après tout, il n’y a rien de mal à dire que ce soir tu vas pécho non? Enfin bref, tout ça pour dire qu’au bout d’un moment, tu as envie que ta meuf prenne la pilule pour que ses seins gonflent sans chirurgie esthétique, et pour t’éviter des passages compliqués au supermarché (entres autres raisons, on est d’accord). Vient donc le jour du dépistage.

Avant tout, je dois préciser que je n’aime pas les docteurs et leurs salles d’attente, qui sont les endroits qui concentrent le plus fort taux de microbes. Rien que d’y penser j’ai l’impression d’avoir la tuberculose. Alors te pointer dans un centre de dépistage pour venir vérifier que tu ne vas pas mourir dans les 6 prochains mois, forcément, ça met une petite pression. Parce que tu as beau avoir été plus prudent qu’un militaire allemand au cours de tes sorties amoureuses, il y a toujours, et je dis bien toujours, cette seconde où tu doutes. En plus, une fois piqué, il faut attendre une semaine avant de venir chercher tes résultats, donc je te laisse imaginer le nombre de secondes pendant lesquelles tu remets potentiellement en question toute ton existence, comme dans ce morceau de Nakk. Bizarrement, pendant ce laps de temps, je me suis refait la finale NBA Lakers vs Bulls de 91, l’intégrale d’Eazy-E, et tous les sketchs de Le Luron. Ca doit être mon inconscient qui m’a joué des tours.

Il faut savoir qu’il y a un grand jeu tacite dans un centre médico-social. Baptisé le “Tula Tilapia” en hommage au poisson, le concept est simple: tu regardes les gens et dans ta tête, tu te dis “toi tu l’as” ou “toi tu l’as pas”. Tout le monde le fait. Même ce gars qui fait semblant de ne pas te fixer avec un air compatissant. En général, on y retrouve les mêmes typologies de personnes venues se faire dépister: le mec qui veut passer à l’étape supérieure avec sa meuf, le mec qui est passé à l’étape supérieure mais avec une autre meuf que la sienne, l’adolescente qui veut prendre la pilule et vient accompagnée de sa copine (voire de deux copines) pour se donner du courage, et le mec tout juste rentré de Thaïlande, qui ne dort plus depuis qu’il a cru entendre la capote craquer. Et tout ce beau monde s’observe comme dans un mexican standoff, persuadé qu’il y a un quota de malades à remplir et que la sentence va tomber maintenant, tout de suite.

D’autant plus que les infirmières sont peut être douées pour essuyer la goutte de sang sur ton bras, mais pas pour te rassurer. Protocole oblige. Perso, j’ai failli faire un arrêt cardiaque. “Bonjour, je viens chercher des résultats” *fouille dans ses dossiers* “Ah, je les ai. Hum. Vous pouvez patienter dans la salle à côté svp? Le docteur va venir vous chercher.” Et là, tu te liquéfies tel un monstre sorti d’Abyss, tu te dis que la fin est proche et que Clémentine Célarié va vouloir t’embrasser au prochain Sidaction. Cauchemar. “Euh… Ahem… Je… C’est le process normal ou il y a un problème?” “Ah non aucun souci, le docteur est en train de manger un sandwich, c’est pour pas vous faire attendre debout“. Connasse. Ascenseur émotionnel, pire que la Tower of Terror. Mais au final, pour une fois dans ma vie, j’étais content d’avoir eu un résultat négatif à un examen.

Pour la liste complète des centres de dépistage, cliquez ici. Faites pas les baltringues.

Cette entrée a été publiée dans Ecriture, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Anonyme et gratuit

  1. Battar dit :

    Ahahahahahahah
    Ya un épisode de “Bref” qui est exactement comme ça.

  2. Rhinaut dit :

    J’ai pas vu l’episode de Bref en question, mais personnellement ton post m’a fait pensé au sketch de Dieudonné sur le cancer. C’est pas le même registre, certes.

  3. Paulichon dit :

    Hehehe très bon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>