En territoire ennemi

Je sais que ça peut paraître difficile à croire, mais il y a pire qu’aller aux WC sur son lieu de travail: aller aux WC chez sa meuf. Je me souviens d’une chronique sur “Eyes Wide Shut”, où un branleur de journaliste s’extasiait devant la scène où Nicole Kidman pisse devant Tom Cruise, sous prétexte que c’est la quintessence de l’intimité au sein d’un couple. D’ailleurs, un grand philosophe contemporain du nom de Ghostface Killah a édicté une règle absolue, selon laquelle il faut observer une période d’abstinence intestinale durant les 6 premiers mois de la relation. Sauf que le menu à 7,90 euros du chinois d’en bas te laisse rarement attendre plus de 30 minutes avant d’attaquer les parois de ton estomac, et de te faire danser comme un cheval. Sans se soucier du fait que ce soir, tu ne dors pas chez toi.

Les filles ne connaissent pas ce problème. Depuis toute petite, on leur a appris à traîner dans la salle de bain et aux toilettes, à brouiller les pistes avec des pipis marathons et des cacas éclairs en forme de nuggets. Elles nous ont conditionné, elles font pipi au restaurant, pipi avant de regarder un film, pipi pendant que tu regardes un film, pipi quand elles viennent de faire pipi. Donc au final, elles pourraient avoir une gastro terrassante pendant 1 mois, tu t’en rendrais même pas compte. Tandis que pour nous, c’est pas vraiment la même donne. Dans le meilleur des cas, tu as droit à un regard inquisiteur si tu as passé plus d’1min30 aux toilettes, lavage de mains compris. Dans le pire des cas, tu tentes désespérément de nier qu’une odeur nauséabonde se répand dans le salon, et qu’elle risque de faire tomber ton nez à tout moment comme Michael Jackson.

Les techniques de dissimulation sont diverses. Elles se transmettent entre frères d’une autre mère à l’abri des oreilles indiscrètes (pendant une partie de Fifa généralement), à demi-mot. Selon les configurations de l’appartement, plusieurs tactiques sont possibles. Si les WC ne sont pas dans la même pièce que la douche, tu as décroché le jackpot, il te suffit d’attendre que ta douce aille se laver pour pouvoir tranquillement rendre à la nature ce qu’elle t’a donné, tout en surveillant l’intensité du jet d’eau pour anticiper le moment où elle t’appellera pour que tu lui donnes sa serviette. Mais si tu habites en région parisienne, tu as plutôt l’habitude de la mini salle de bain où le bac de douche fait un câlin à la cuvette. Sans fenêtre extérieure évidemment, ça serait trop facile sinon. Mais tout n’est pas perdu, rassure toi: voici 5 astuces pour maquiller la scène de crime comme Horatio.

La technique “Chutes du Niagara”: puisque la douche est à portée de main, autant en tirer avantage en faisant couler l’eau assez violemment, histoire de masquer les bruits de bombardement. Les plus expérimentés varieront la puissance du débit, pour rendre le tout plus crédible. Idem, le timing du tirage de chasse d’eau doit être cohérent avec le reste de tes actions, pour ne pas te trahir toi même. Important: n’oublie pas de verrouiller la porte, des fois que ta moitié ait soudainement envie de sexe dans le bain.

La technique “Flying Graysons”: c’est une pratique rare, très peu utilisée car pas du tout économique. Avec du papier toilette (si c’est une marque premier choix, abandonne cette idée), tu peux fabriquer une sorte de parachute en tendant plusieurs bandes en travers de la cuvette. Une technique totalement silencieuse mais qui demande un certain temps de préparation, et laisse une preuve flagrante: le cadavre du rouleau en carton, qui était à moitié plein lorsque tu es entré. Fortement déconseillée donc.

La technique “Boulevard Auriol”: plus dangereuse, elle consiste à allumer une bougie parfumée pendant ton méfait, en priant pour que le mélange parfum des montagnes + parfum des cavernes ne soit pas trop immonde. Attention cependant, l’asphyxie au monoxyde de carbone est un danger réel (true story). Fortement déconseillée elle aussi.

La technique “Ocean’s Eleven”:  prétextant un appel urgent et personnel, tu sors de l’appart pour pouvoir parler au calme. A partir de là, tout doit aller très vite: descendre les escaliers 4 par 4, se précipiter dans le McDo le plus proche, expédier la commission en quelques minutes, acheter une mandise pour que le vigile ne te soule pas, ne pas la manger pour ne pas être démasqué à cause de l’odeur de chocolat, et rejoindre ta compagne sur le canapé sans être essoufflé. La principale difficulté est de conserver un comportement naturel au moment de sortir, et d’articuler des phrases censées alors que tu te tords de douleur, que ta jambe tremble et que tu contiens tant bien que mal ce pet qui t’a travaillé toute la nuit. Autre risque possible: ta meuf peut penser que tu la trompes à cause de tous ces coups de fils interminables et inopinés. Mais quitte à passer pour un salaud, autant t’être délesté de quelques centaines de grammes organiques auparavant.

La technique “Jean Moulin”: tu avoues tout. Oui, je suis resté une demie heure dans la salle de bain et je n’ai pas pris de douche. Oui, il faut ouvrir la fenêtre et partir en weekend pendant qu’une entreprise nettoie les murs et les rideaux au kärcher. Oui, on a franchi un cap, tu grattes mes boutons dans le dos, on parle librement de nos excréments, et bientôt tu pèteras quand je tirerai ton doigt. Mais franchement, est ce que tu as vraiment envie de vivre ça?

Disclaimer: toutes ces techniques m’ont été soufflées lors de mes nombreuses investigations. Leur résultat n’est absolument pas garanti, et leur utilisation n’engage que vous (et votre couple). Et puis sérieusement, si votre meuf est assez stupide pour tomber dans le panneau, ne vous cassez pas autant la tête, dites que vous étiez en train de lire les notices de ses produits de beauté.

This entry was posted in Bullshit, Ecriture and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

8 Responses to En territoire ennemi

  1. Gosse says:

    Formidable lol

  2. stanley says:

    Je tiens à signaler, dans un souci de parité, d’équité, de justice, bref de vérité, que des situations contraires peuvent exister.
    Un matin, ma bien aimée, m’a demandé subitement d’aller lui acheter une brioche.
    J’ai vu dans ses yeux.
    J’ai compris.
    Je suis allé acheté une brioche.
    Une brioche.
    J’ai ri.

  3. Jean todd says:

    Comme excuses j’ai mieux: “désolé chérie, j’ai lue un édito de fin de semaine en entier sur le blog de yellowkid…. Ça m’a fait chiiiier!! “

  4. LEGROS says:

    Sinon si vous possédez un smartphone vous pouvez faire semblant de jouer (en prétextant un pipi bien sur). Avec le son assez fort (moi j’ai counter-strike par exemple) ça marche pas mal !

  5. NEJMALLAH says:

    En ce qui me concerne, j’essaierais plutôt de la faire passer du côté lumineux, et pour ce faire pourquoi ne pas lui faire écouter le même quartier…

    Ouai gros… on a le même quartier.
    On est tous des créatures de Dieu, tous à la même hauteur.
    Tu fais pipi, caca comme moi quand tu te lève le matin…
    T’as rien de plus, ni de moins. Tu comprends ? Ewah !

  6. Ou comment j’apprends que les garçons aussi font leurs besoins.
    J’ai putain de ri. Merci!

  7. Lyricis says:

    Vraiment excellent !
    J’avoue pratiquer le « Flying Graysons » quand je suis en vacances chez des amis, voir même de la famille :’)

  8. Marin Graye says:

    FUCK le hidin poo !!! vive la liberté de chier ou de pisser en se parlant … le journaliste qui se branle sur la scène du film est mon héros du jour.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *