Ten

19h23. Je me souviens de ce post où elle donnait l’heure en temps réel au fur et à mesure qu’elle écrivait, c’était cool. Mais pour éviter de trop tirer, disons que je réfléchis pas et que j’arrête dans 10 minutes. Plus que neuf. 540 secondes, aller à l’essentiel, faire la course avec la trotteuse comme Jack Bauer. Sauf que j’ai pas d’endroit où aller. 19h26. Notification, replies, Street Rules qui twitte la vidéo d’un gars qui reçoit une paire d’Air Mag. Elle dure 10min28, si je la regarde en entier je flingue mon concept. Bon, je grille un peu de temps, juste assez pour être super jaloux et me dire que la Mag est définitivement impossible à porter dans la rue. Je viens d’économiser 10 000 dollars, victoire. 19h30. Et il fait déjà nuit, il fait déjà froid, et quand je relèverai la tête il fera déjà 2012. Fait chier. J’ai envie d’écrire 19h29. Mais 19h31. Nouveau clip de Rihanna, paraît qu’elle se prend une fessée dedans. Hum. Les yeux dans le vide. Jusqu’à 19h32. Bientôt 33. Et le pire dans tout ça, c’est que je passe mes derniers instants à attendre que le chiffre change une dernière fois, les yeux rivés sur l’horloge numérique en haut de mon écran. Au lieu de trouver quelque chose de pertinent à dire tant que je le peux encore. L’histoire de ma vie j’imagine. 19h33.

This entry was posted in Ecriture and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *