L’édito de la fin de la semaine

J’ai fait un rêve bizarre cette semaine : je vivais dans un monde où la monnaie utilisée était le temps. Si tu voulais obtenir quelque chose, on te l’échangeait contre du temps de vie. Les prix étaient variables, avec une logique bien particulière. Les légumes coûtaient 2 minutes quand les cigarettes coûtaient 1 mois, et le caddie moyen représentait environ 5 heures de vie. Mais les temps n’avaient pas tous la même valeur d’un pays sur l’autre, le temps chinois comptait le double du temps français et sur les marchés boursiers, on observait une croissance fulgurante des temps indien et roumain. Le déséquilibre était aussi présent entre les individus eux mêmes : plus la mort d’une personne était imminente, plus son temps devenait précieux,  et il n’était pas rare qu’un vieillard troque son ultime semaine contre une maison à léguer à ses enfants, dont le prix de base était souvent proche des 20 ans. Mais une chose restait identique dans ce monde comme dans l’autre : les pauvres mourraient de plus en plus jeunes, et les plus aisés avaient mis en place un marché parallèle pour se procurer du temps de vie supplémentaire.

Et c’est là que j’intervenais. On m’avait approché pour que je fasse un don conséquent à une personne dont j’ignorais tout, sauf qu’elle était réellement importante à mes yeux. Ca arrive souvent dans un rêve, les personnes que tu connais ont un autre visage ou un physique différent, mais tu sais au fond de toi que ce sont bien elles. Je devais céder le restant de ma vie afin de la sauver de je sais pas trop quoi, une maladie ou une autre connerie du genre, qui nécessitait que je me sacrifie pour qu’elle puisse vivre. J’ai spontanément répondu oui, on y va, je me taille les veines ou je me jette par la fenêtre, comment ça se passe ? Mais on m’a dit qu’il fallait d’abord que je m’isole dans une pièce voisine pour réfléchir avant de confirmer mon souhait, et que certains de mes proches viendraient me donner leur avis tour à tour. J’ai découvert au passage que des gens comme Daniel Radcliffe et Jay-Z faisaient partie de mon entourage, mais bon c’est un rêve après tout (ce qui explique également le Blackberry géant qui a vibré pendant quelques instants lors de ma réflexion). Et leurs conseils n’ont fait qu’embrumer mon esprit.

Je ne me souviens pas de tous les détails, mais ils m’encourageaient à réfléchir à comment il/elle allait utiliser ce temps que je lui offrais, si le fait qu’il/elle vive n’allait pas entraîner une réaction en chaîne et causer une succession de malheurs dans le monde. Il fallait laisser la vie imposer un équilibre, et ne pas l’empêcher de faire son travail de coach qui décide qui rejoint le banc sans finir le match. Et puis est ce qu’il/elle aurait fait la même chose pour toi ? De quel droit lui imposes-tu une vie de solitude ? Es tu sûr que tu ne seras plus utile en restant vivant ? Fais tu réellement le meilleur choix en lui laissant ta place ? A un moment,  j’ai eu l’impression de me retrouver face à Arthur et à ses boîtes bleues, je pouvais presque sentir ses mains essayer de me masser les épaules en faisant des blagues pourries. Alors je me suis souvenu qu’il faut toujours se fier à sa première impression, j’ai passé un dernier coup de fil et j’ai dégainé ma carte vitale pour effectuer le plus gros retrait de ma vie. Quand je suis retourné dans la pièce où j’étais supposé donner ma réponse ferme et définitive, il était déjà trop tard : la personne qui attendait que je vienne à son secours venait d’effectuer son solde de tous comptes. Et je crois que c’est à ce moment précis que j’ai ouvert les yeux.

This entry was posted in Ecriture, L'Edito de la Fin de la Semaine and tagged , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

7 Responses to L’édito de la fin de la semaine

  1. Ryan says:

    deep dream !!

    cette histoire de temps de vie utilisé comme monnaie ça pas mal, cela ne m’étonnerais pas que ce soit utilisé dans un scénario pour un film…

  2. naila says:

    c’est mon anniversaire bientôt et j’aimerai mètre un visage sur ce kid…je ferait un voeux en souflant mes bougies (le 21/08)

    • The Yellow Kid says:

      Je fais les anniversaires, mais aussi les baptemes, bar mitzvah, enterrements de vie de jeune fille et pots de départ. Tarifs sur demande

  3. samya says:

    j’ai pensé exactement la même chose que Ryan!! Fait en un film yellow kid en + avec des potes comme Jay-Z t’aura pas de problèmes de financement :)

  4. abdool says:

    Ca me fait penser à une nouvelle de Marcel Aymé, La Carte. Sauf qu’avec Jay-Z et Radcliffe ça fait plus moderne.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *