I Love Girlz: Les Blogueuses

Parce que les hommes et les femmes ne se comprendront jamais, que chaque sexe dispose de ses propres codes et de ses leaders emblématiques, et qu’une aide n’est jamais inutile pour enfin mieux appréhender cet animal complexe qu’est la Femme, j’ai décidé d’établir des fiches complètes sur les différents types de demoiselles que vous pouvez être amené à rencontrer tout au long de votre vie amoureuse. Aujourd’hui, analysons les Blogueuses.

Qui est la Blogueuse? Pour beaucoup d’entre nous, la blogueuse peut être la fille parfaite. Drôle, cultivée, passionnée, ouverte, fine plume, la blogueuse de qualité donne parfois l’impression d’être un mec cool, avec des seins en plus. Mais détrompez vous, malheureux. Parce qu’avant ces conneries de besoin profond d’écrire et de partager avec le monde des passions dévorantes et des réflexions pertinentes, et qu’importe la force avec laquelle elle va le nier, la blogueuse cherche avant tout à exister et à être aimée, pour ce qu’elle est ou ce qu’elle aimerait être.

Qu’elle ait commencé à l’adolescence pour vomir sa tristesse infinie suite à une rupture dévastatrice avec Benjamin l’amour de sa vie, ou qu’elle occupe les journées vraiment trop longues lorsqu’on est au chômage ou à la fac, la blogueuse a un besoin d’interaction avec les autres, et de reconnaissance (la preuve, elle rêve secrètement d’écrire pour un support physique et de ne plus être une simple esclave du web). Parce que contrairement à la vraie vie où c’est le plus souvent la messagerie qui décroche lorsque la blogueuse appelle, sur Internet, qu’importe l’heure et le jour, il y a aura toujours quelqu’un pour la lire et l’aider à se sentir vivante.

Où croiser la Blogueuse? Rencontrer physiquement une blogueuse est un exploit que peu de personnes peuvent se vanter d’avoir accompli. Souvent scotchée derrière son écran d’ordinateur, toujours la tête dans les nuages, la blogueuse chasse du mâle en priorité sur Internet et sort peu, sauf si elle a une bonne raison (faire les courses, aller acheter des cigarettes ou un sac, faire un tour dans une soirée avec d’autres blogueurs et parfois boire un verre avec des gens qui n’ont pas de blog mais qui sont quand même marrants).

Mais dans tous les cas, chacune de ses sorties n’est qu’un prétexte à alimenter sa vie numérique: un post sur les connards du métro qui restent au milieu des escalators et des portes, un tweet sur le dernier magazine féminin trouvé dans la librairie où il y a un vendeur super mignon mais trop timide, un dossier sur les bonnes adresses qu’on veut bien donner parce que toute façon on y va plus on est déjà sur d’autres plans que vous connaissez pas encore bande de losers, un édito sur ces autres qui ne comprennent rien parce que ce sont des victimes de leurs sentiments et des prisonniers de leurs angoisses, une photo de ses pieds qui martèlent le bitume parés de ces dernières chaussures dont vous êtes toutes jalouses, avouez. Là où il y un éventuel trait d’esprit ou un événement intéressant pouvant aboutir à un post, il y a une blogueuse.

Qui plaît à la Blogueuse? Le blogueur, un point c’est tout. Non pas que je cherche à me rassurer sur mon potentiel de séduction ou que la blogueuse soit bornée et porte des oeillères, mais les garçons qu’elle rencontre dans la rue ne sont que des tweets d’un soir ou des statuts Facebook potentiels pas très sérieux. De simples prétextes pour prouver que la blogueuse sort de temps en temps, qu’elle a beaucoup d’humour, un sens de l’observation aiguisé et une répartie fulgurante, même quand elle n’est pas sur son territoire virtuel. Bon, si vous ne bloguez pas mais êtes un professionnel suffisamment connu et incontournable dans votre domaine et qu’il est lié aux médias, à la mode, au high tech ou au web, ça marche aussi.

La blogueuse passant sa vie sur divers médias (web, tv, magazines ou livres), la seule façon d’attirer son attention est d’exister dans son champ de vision quotidien. Et pour cela, rien de tel qu’un blog, un Twitter et un profil Facebook, véritables CV en ligne que la blogueuse peut dénicher et parcourir à loisir pour faire son marché, à la recherche de cet idéal numérique qui affolera sa souris lors de leur prochain chat. Parce qu’envoyer un mail d’admiration et laisser 72 commentaires sur chaque post qu’elle met en ligne comme un stalker pervers et fanatique, ce n’est pas la solution idéale pour séduire la blogueuse.

Mais alors, comment séduire la Blogueuse? Il n’est pas donné à tout le monde de parvenir à capturer une blogueuse dans ses filets, et beaucoup se sont cassés les dents en essayant de faire craquer celle qui écrit à qui veut la lire que les mecs, c’était mieux avant. Car le maître mot de celui qui décide de relever le défi (et qui est prêt à voir son intimité dévoilée par sa douce aux yeux de tous) est “patience”. La blogueuse ne se laisse pas approcher facilement, et il va falloir de nombreux RT, comments et liens entrants pour qu’elle daigne enfin t’adresser la parole. Et qui plus est, tes messages indirects doivent être particulièrement pertinents. La blogueuse a tout lu et tout vu sur le net, elle est à la pointe de l’actualité et des tendances, elle écrit comme la réincarnation de Rimbaud, elle sait livrer clairement ce que son esprit renferme et possède un avis sur tout. Autant dire que tes blagues pourries écrites en langage SMS, tu peux les remballer, on est pas sur un Skyblog ici.

Si tu gardes en tête qu’une blogueuse est (au début en tout cas) plus stimulée par un grand esprit que par un gros sexe, la victoire est proche. Bien que la blogueuse littéraire ait des prédispositions plus fortes que ses collègues mode, musique ou lifestyle, et qu’une plume dépressive nourrie à l’alcool chaud et au tabac froid soit un avantage indéniable pour amadouer ce type de proies, toutes les blogueuses sont cérébrales, et peuvent littéralement tomber amoureuses d’un homme uniquement en lisant ses écrits. Séduis la avec tes posts ennivrants et avant qu’elle ne s’en rende compte, la blogueuse sera en permanence sur ton Twitter pour connaître ton hygiène de vie ou déceler si tu as de l’humour, et sur ton Facebook pour voir à quoi tu ressembles quand même.

Mais sois prudent. Contrairement à ce que tu peux penser, et parce qu’une blogueuse triste et énervée est une blogueuse plus inspirée et prolifique, elle ne supporte pas que tu sois plus accroc qu’elle à ta vitrine numérique personnelle, et peut déclencher des conflits aux conséquences irrémédiables si tu valides un comment pendant qu’elle te demande pourquoi Google la référence aussi mal. Alors que les premiers jours elle te réveillait à 3h du mat en faisant vibrer ton BlackBerry sans prévenir et qu’elle ne te citait pas dans son #FollowFriday si tu ne réagissais pas dans la minute à ses tweets, la blogueuse amoureuse déteste par dessus tout que tu gardes continuellement un oeil sur BBM, Twitter ou WordPress pour smartphone. Que ce soit derrière ton écran ou devant son visage, ton attention doit converger vers un point unique: elle. Et je n’ai pas besoin de te préciser que tu ne dois même pas envisager d’intéragir avec une autre blogueuse qu’elle, car tu t’exposerais à des souffrances sans fin, la blogueuse étant généralement experte en jalousie destructrice.

Avantages / Inconvenients de la Blogueuse: Plus que n’importe quelle autre femme, la blogueuse est compliquée et demande une attention de tous les instants. Etre en couple avec une blogueuse t’apporte une fierté certaine, te permet des débats passionnés et amène une complicité que tu ne pensais jamais avoir ta copine (avantage), mais il faut être prêt à être informé après ses lecteurs de la cause de votre dispute de la veille, à subir les moqueries de tes potes qui savent désormais quels surnoms affectueux elle te donne, et à ne pas relever les réponses plus que familières qu’elle laisse à ses lecteurs mâles assidus (inconvénient). La blogueuse s’intéresse sincèrement à ce que tu fais et alimente systématiquement vos discussions (avantage), mais seulement si elle est ton centre d’intérêt principal, voire exclusif (inconvénient). Chaque texto, déclaration ou message tendre sera une véritable perle d’inventivité et de littérature, attisant sans cesse ton amour (avantage), mais bien souvent, ce seront des messages de rupture, ou un simple exercice de style automatique lui permettant de travailler en permanence la beauté de ses gestes et la fluidité de ses textes (inconvénient). La blogueuse est entière (avantage), ce qui peut la pousser à alimenter les problèmes pour retrouver un peu d’inspiration et de matière première (inconvenient). La blogueuse est intérieurement magnifique et envoutante (avantage), mais bien souvent, elle s’avère être pour le moins “différente” de ses photos (inconvénient).

La phrase imparable pour séduire la Blogueuse: “Je t’assure, tu la vois comme ça avec son blog qui a un design magnifique, des stats énormes et des posts sponsorisés par toutes les marques que tu adores mais je te jure, j’ai un pote qui la connait et en vrai, elle est super moche et sa vie pue la défaite. Tu vaux mieux qu’elle, pour moi elle t’arrive même pas à la cheville, c’est pour ça que je t’offre un Reflex.”

La semaine prochaine: les Groupies (également appelées Michtoneuses)

This entry was posted in Non classé and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

0 Responses to I Love Girlz: Les Blogueuses

  1. pascalito says:

    Je sais pas pourquoi mais ça sent le vécu!

  2. titiboy aka gerard zemmour says:

    Putain trop dur de lire tout ca après une longue journee et la couche du petit, jlirais ca demain a midi ! Mais stp poto une question me tracasse en te lisant chaque soir…mais qu’est ce tu fous de ta vie ??? Tu taffes pas ? C’est pas possible de poster des trucs comme ca sans fautes en 1h[experience perso de mon blog] tu vis grace a nos com ? Mdr non big up a toi en tout cas t es mieux que le telefim sur la 6 !!!!
    Peace
    Titiboy aka gerard zemour

  3. buffalo_soldier667 says:

    Moi ce que j’aime ce sont les filles qui prennent des médocs car elles sont plus faciles à mettre sur le trottoir.

  4. Y a-t-il un peu de vécue dans ce texte? Je comprends tes intentions tu sais…
    Bonne soirée

  5. Djeffx says:

    P’tain t’es en train de m’achever, le mec il enchaine, il enchaine les post mais la qualité et toujours là, t’as une armée de ghostwriter non ?

    Bon sinon même si elles sont pas toute comme ça (encore heureux) je pense que certaines se connaîtront dans cette description.

    @virtuellerotique : quel sont ses intentions ? ça m’intéresses =)

    • @ Djeffx premièrement je crois que peu importe le sexe de la personne son but premier quand elle créer un blog est que ce dernier fonctionne comme elle le désire. Un blog est représentatif de la personne et cette dernière à le devoir d’en assumer son contenu…. et ce peu importe le sujet…
      Ce n’est qu’une partie de mon opinion car je pourrais être encore plus explicite…lol

      Bonne soirée
      http://virtuellerotique33.wordpress.com

      • Djeffx says:

        @Virtuellerotique Non pas forcément.
        Un blog n’est pas toujours représentatif de la personne, certains profitent de ce média pour se créer un personnage complètement différent de ce qu’ils sont dans la vraie vie.
        Après oui effectivement, a part quelques mythos qui vont te dirent qu’ils préfèrent rester underground et qu’ils blogue(nt ?)pour leur 2-3 potes on ne cracherait pas sur un peu de “succès”.

        Jen’en sait pas plus sur les intention du Yellow – que t’aurait deviner- dommage mais bon tant pis.

  6. automatic d. says:

    J’ai bien ri, vraiment. Merci.

  7. Lil_Miss Hepburn says:

    Guilty. Je suis une bloggeuse (par definition).

  8. Montfrite says:

    “Si tu gardes en tête qu’une blogueuse est (au début en tout cas) plus stimulée par un grand esprit que par un gros sexe, la victoire est proche”

    Haha! Très bon!

  9. aircoba says:

    A quand un site de rencontres entre blogueurs ?

  10. modeperso says:

    Aimer une blogueuse, c’est accepter une troisième personne dans le couple. Elle, lui, le blog : parfait ménage à trois. Pareil si c’est lui qui blogue ! Alors lorsque les deux s’y mettent, ça commence à faire du monde !!-)

  11. lily says:

    Euh… quand même un peu choquée par tout ça. Je suis une blogueuse, plus ou moins assidue, mais j’ai une vie à côté et je ne drague jamais par internet. Et je pense ne pas être a seule à mener une vie normale sauf pendant la demie heure par jour que je consacre à mon blog !
    Personne dans mon entourage (ou presque) ne sait que j’ai un blog. Et encore moins les mecs avec qui je suis sortie/j’ai couché/je me suis amusée (rayez la mention inutile). Donc je pense que tu décris la blogueuse fière de l’être et qui ne vit que par ça.
    Il ne faut juste pas nous oublier, nous les filles réelles (qui bloguent un peu)… :)

  12. Pingback: I Love Girlz: Les Etudiantes « The Yellow Kid

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *