Nanarland: Le site des films nazes

nanarland

Depuis que j’ai la TNT, je redécouvre avec joie des films et téléfilms tellement nuls qu’ils en deviennent cultes, communément regroupés sous l’appellation “nanars“. Si vous êtes comme moi et que vous chérissez ces oeuvres inestimables, filez donc sur le merveilleux site Nanarland qui répertorie, chronique et met à disposition des extraits des plus grands navets de l’histoire du cinéma et de la télé.

Doublage catastrophique, acteurs infâmes, effets spéciaux réalisés avec du carton pâte: de grands moments à savourer sans modération, avec une mention spéciale pour Jaguar Force, qui a l’air simplement magique. Allez, je retourne voir la fin des Gaous. Un autre grand moment du cinéma français.

This entry was posted in Non classé and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

0 Responses to Nanarland: Le site des films nazes

  1. Pandi Panda says:

    Deux petits gars de Dordogne très délire, sans un rond et des rêves plein la tête, croisent un couple de jeunes parisiens en week-end. Un d’eux tombe raide dingue de la fille. Du coup, le petit ami déclenche une bagarre générale et s’enfuit avec elle… Nos deux gaous partent à Paris à leur recherche. Dans la grande ville, ils vont tout tenter et aller au bout de leurs rêves.
    Des lascars du 93 vont leur servir de guides, ils vont passer des nuits blanches dans des fêtes déjantées, faire de nouvelles rencontres, s’imprégner de sons nouveaux et de cultures nouvelles qui se croisent sans jamais se blesser. Vont-ils trouver le grand Amour dans ce souk urbain ?

    Si ça c’est pas du synops qui défonce…..

  2. lux interior says:

    Un nanar c’est un film raté dans son genre; or tes analyses sont des critiques a priori de genres; comédie, action, films populaires sont des genres qui a priori ne trouvent jamais grâce à tes yeux. Tu aimes comme les autres chroniqueurs de ce site les films sérieux intelligents que tout le monde dit aimer et il n y a rien d’original dans ta démarche. N’importe quel critique de télérama dit en fait la même chose que toi.

    Le paradoxe de ta démarche c’est qu’au lieu de dire du bien des films populaires comédie, action etc des films populaires, dont tu annonces être fan, tu ne fais en réalité qu’en dire du mal. Nanarland est un site schizophrène qui dit être fan de nanars et qui en réalité dit du mal de ce qu’il annonce défendre. Pourquoi la démarche s’arrête-t-elle au milieu du gué? Sans doute parce que les auteurs n’ont pas le courage d’aller au bout du trajet promis et de dire dans une véritable “reversed snobbery” assumée que Christophe Lambert, David Carradine, Chuck Norris ont du talent, et que Le Gendarme à Saint Tropez et Rodriguez au pays des Merguez sont des films sympathiques. Tout le monde dit déjà qu’ils sont nuls.

    Alors à quoi bon Nanarland, un site qui répète et ânonne ce que les critiques des hebdomadaires TV répètent toute l’année dans leurs colonnes: film nul, film bête, film vulgaire… c’est déjà écrit dans télé 7 jours, les inrocks, Première et télé poche.

    Quelle déception de constater que les chroniqueurs de nanarland n’aiment pas les nanars! Ils enfoncent des portes ouvertes par les autres. En réalité ils défendent la même chose que les autres. Rien d’original ni dans leur pensée, ni dans leur goûts, ni dans leur attitude. Critiques de cinéma frustrés ou journalistes auxquels la vie, l’école, les dures lois de la reproduction sociale, que sais-je, n’ont pas donné la chance d’exercer dans un media reconnu en ont conçu du chagrin et le besoin de dire du mal dans un petit media à eux. Pourquoi pas! Mais alors dites du mal de l’establishment, de l’art officiel pompier des véritables navets élitistes que les ministères et les rejetons des classes qui dominent la culture Françaises nous servent à longueur d’année ou sélectionnent dans les festivals. Dites du mal de ceux qui n’ont pas voulu de vous! Non ce serait trop dangereux pour des chroniqueurs qui espèrent que leurs chroniques seront remarquées et qu’un jour un rédac chef les appellera pour les recruter comme critiques de cinéma et qu’ils seront invités à Cannes au cocktail avec les autres. Ce serait risquer l’élimination avant même de commencer.

    Allons un peu de courage Messieurs pour vous faire remarquer ne hurlez pas avec les loups vous avez bien vu que la cinémathèque apprécie… C’est mauvais signe. Osez dire que Lars Von Trier est un escroc, que Haneke est chiant, qu’Ozon n’a aucun talent, que les films de Cannes et de la Quinzaine des réalisateurs, de Berlin et de Locarno sont des supercheries! Osez dire que certains acteurs qui ont reçu le prix d’interprétation ne jouent pas mieux la comédie que Steven Seagal! Vrais fans des nanars révoltez vous, nanarland vous trompe ils n’aiment pas les nanars!

  3. The Yellow Kid says:

    Ma première réaction a été: “J’envoie mon tout de suite mon CV chez Télérama et Télé Z, je viens de me rendre compte que j’écris des chroniques de films sans le vouloir!”

    Mais la seconde, plus lucide, m’a fait comprendre que tu parlais en fait au second degré et que tu n’étais pas sérieux, donc je range mes rêves de chroniqueur au fond de mes fichiers Word en souriant et je me laisse porter par tes blagues et ton style acerbe, digne d’un critique de blog et d’un pigiste spécialisé en comments.

    Merci, tu as illuminé mon lundi!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *